Il s’en passe des choses entre la France et l’Amérique Latine !



Cinéma : "No", des "fils de pub" contre Pinochet

7 mars 2013

"Clore un cycle. En espérant que les films génèrent des liens entre eux. Santiago 73, Post Mortem parle des origines de la dictature, Tony Manero de son époque la plus violente, et NO de sa fin. Peut-être que ce qui m’intéresse le plus, c’est de faire le bilan, de revisiter l’imaginaire de la violence, de la destruction morale et de la distorsion idéologique, pas pour la comprendre, mais pour dire qu’elle a existé. Peut-être qu’avec le temps les films donneront un regard sur une période pleine de labyrinthes sombres et tristes, de joies maladroites et souvent forcées."

C’est le réalisateur chilien Pablo Larrain qui, sur France Info, parle ainsi de son film sorti ce mercredi 6 mars sur les écrans français. A travers le personnage de René, incarné par Gael García Bernal, l’histoire de la campagne (publicitaire) qui joua un rôle décisifs dans la sortie de Pinochet des avant-postes du pouvoir politique d’un Chili dont le "fond" autoritaire et néo-libéral n’a toujours pas entendu un NO ferme et définitif.

- Ecoutez la chronique de "France Info Cinéma"

En savoir plus : France Info


Commentaires...





Suivre la vie du site RSS en espagnol | Suivre la vie du site RSS en français
Crédits | CopyLeft | Plan du site | Contact

Creative Commons License
Contrat Creative Commons.
Thumbshots