Il s’en passe des choses entre la France et l’Amérique Latine !



Danielle Mitterrand et le Chili

Avec sa liberté et son franc-parler bien connus, Danielle Mitterrand avait surpris plus d’une fois avec ses critiques de la façon dont certains responsables politiques chiliens réputes "progressistes" traitaient les questions des indigènes o de l’eau. Elle en avait parlé avec La Francolatina qui, en hommage à son engagement et à son esprit solidaire, rediffuse aujourd’hui cette rencontre avec une femme d’exception.

22 novembre 2011, par Martin Courcier

Écouter ou télécharger le son (click droit)

Construire "un monde solidaire, citoyen et responsable", reste la préoccupation et l’activité principale de Danielle Mitterrand, pour qui la crise actuelle est le fruit d’une société ou "le marchand et le financier mènent la danse". Bien plus qu’une simple "ancienne première dame", la présidente de la Fondation France Libertés, s’est souvent intéressée à l’Amérique Latine et tout particulièrement au Chili.

Au Chili, avec l’épouse de Salvador Allende. Photo FSA

Elle en parle avec La Francolatina [1]. Une conversation marquée par un franc-parler qui n’épargne personne. Même pas quelques uns de ses nombreux amis politiques chiliens. Notamment les présidents socialistes Ricardo Lagos et Michelle Bachelet, dont les attitudes à l’égard de la situation de la "question mapuche" font partie de ces choses qui la "chiffonnent énormément".

- Voir la vidéo de l’entretien


[1Cet entretien a été publié le 26 octobre 2008 sous le titre "Danielle Mitterrand : ce qui me chiffonne au Chili..."


Commentaires...





Suivre la vie du site RSS en espagnol | Suivre la vie du site RSS en français
Crédits | CopyLeft | Plan du site | Contact

Creative Commons License
Contrat Creative Commons.
Thumbshots