Il s’en passe des choses entre la France et l’Amérique Latine !



À Paris : El Salvador rend hommage au créateur du Petit Prince

27 juin 2013, par Eduardo Olivares Palma

Elle était « ma rose à moi », celle dont le Petit Prince est amoureux. Née à Armenia, au Salvador, Consuelo Suncín-Sandoval Zeceña rencontre Antoine de Saint Exupéry au début des années 1930. À l’époque, le pilote - écrivain est installé à Buenos Aires où il a rejoint Mermoz et Guillaumet pour essayer de continuer à développer l’aventure de l’Aéropostale.

En 1931 ils se marient dans le sud de la France. Commencent alors treize années passionnées pendant lesquelles, aviation et seconde guerre mondiale obligent, ils seront souvent éloignés, mais leur amour aura été plus fort que toutes les turbulences.

L’hommage de Consuelo à Antoine

Peintre et sculptrice, Consuelo de Saint Exupéry créa en 1968 une sculpture en bronze en forme de médaillon à l’effigie de son « flying frenchman » parti en 1944 pour un vol sans retour. Une pièce que les descendants de Consuelo, décédée en 1979, ont voulu donner à la ville de Paris qui a décidé de l’installer Place El Salvador, dans le 7è arrondissement de la capitale.

L’installation aura lieu le 12 juillet prochain à 11 heures, en présence du ministre salvadorien des affaires étrangères, Hugo MartInez et du maire de Paris, Bertrand Delanoë.

La cérémonie est bien entendu ouverte au public et tout particulièrement aux admirateurs du créateur du Petit Prince et de celle dont il disait « Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu’elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes ».

- Voir : Une interview de Consuelo de Saint Exupéry


Commentaires...





Suivre la vie du site RSS en espagnol | Suivre la vie du site RSS en français
Crédits | CopyLeft | Plan du site | Contact

Creative Commons License
Contrat Creative Commons.
Thumbshots