Il s’en passe des choses entre la France et l’Amérique Latine !



Un journal mexicain décide de ne plus parler du crime organisé

15 mars 2013

«  Etant donné qu’il n’y a ni garanties ni sécurité pour l’exercice du journalisme, le conseil éditorial des journaux Zocalo a décidé (...) de s’abstenir de publier toute information traitant du crime organisé », a expliqué dans un éditorial du lundi 11 mars le journal publié dans l’Etat de Coahuila, au Nord du Mexique.

Télérama souligne que couvrir l’actualité dans les états du Nord du Mexique est extrêmement dangereux, surtout depuis 2008 et le lancement d’une offensive anti-cartels par l’ancien président du pays Felipe Calderón. Pour se protéger, explique le journal, les titres,comme Zocalo, choisissent de ne plus évoquer les questions liées au cartel ou de pratiquer, ce que le Los Angeles Times appelait en 2010 la «  narco-censorship » (la censure due au narco-trafic), c’est-à-dire lorsque les journalistes sont forcés d’écrire ce que veulent les cartels ou s’abstiennent de publier la vérité des faits.

- Lire l’édito de Zocalo

En savoir plus : Telerama - France


Commentaires...





Suivre la vie du site RSS en espagnol | Suivre la vie du site RSS en français
Crédits | CopyLeft | Plan du site | Contact

Creative Commons License
Contrat Creative Commons.
Thumbshots