Il s’en passe des choses entre la France et l’Amérique Latine !



L’Amérique latine cherche son nouveau Chavez

9 mars 2013
JPEG - 110.4 ko

Correa ? Morales ? Kirchner ?

Avec Hugo Chavez, décédé mardi soir, la gauche latino-américaine « anti impérialiste » a perdu son phare et son héros, écrit Anne Denis dans Slate.fr tout en remarquant que, au-delà de sa posture d’imprécateur, le président du Venezuela avait réussi surtout à "fédérer les pays de la gauche radicale dans la région et y asseoir son influence grâce, certes, à sa personnalité et à sa révolution socialiste du XXIe siècle, mais aussi à deux leviers essentiels : son alliance initiale avec Cuba et ses pétrodollars".

Si la flamboyante présidente argentine Cristina Kirchner, dont les détracteurs trouvent qu’elle se « chavise » de plus en plus, pourrait être tentée selon Denis de reprendre le flambeau de l’intégration de la gauche régionale, d’autres analystes présentent souvent le jeune Président équatorien Rafael Correa, économiste brillamment réélu il y a moins de trois semaines, comme l’héritier naturel de Hugo Chavez en Amérique latine.

Faute de fils spirituel, l’aventure de l’intégration régionale de la gauche latino-américaine risque de perdre, avec Hugo Chavez, son moteur et son ciment idéologique, constate Anne Denis.

- Dans la presse latianomericaine

En savoir plus : Slate - France


Commentaires...



Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Suivre la vie du site RSS en espagnol | Suivre la vie du site RSS en français
Crédits | CopyLeft | Plan du site | Contact

Creative Commons License
Contrat Creative Commons.
Thumbshots