Il s’en passe des choses entre la France et l’Amérique Latine !



France : coup d’envoi des célébrations du Bicentenaire des indépendances latinoaméricaines

Avec une rencontre à la Maison de l’Amérique Latine, les ambassades latino-américaines et le ministère français des Affaires Etrangères ont donné le coup d’envoi à une programmation qui se propose de "rendre visibles la force, la richesse et l’actualité des liens entre la France et l’Amérique latine".

12 mai 2010

Il y en aura partout en France et pour tous les goûts : académiques, festives, commerciales, musicales, cinématographiques, plastiques, littéraires et même sportives.

Résolument "éclectique" la programmation franco-latinoaméricaine de la Célébration du Bicentenaires des Indépendances de l’Amérique Latine et des Caraïbes a été présentée mardi 11 mai à la Maison de l’Amérique Latine (MAL). Tour à tour Elizabeth Beton-Delègue [1], Alain Rouquié [2], Jesus Arnaldo Pérez [3] et Julissa Hengstenberg, [4] ont présenté divers aspects des activités auxquelles ont été ont été associées même les pays latinoaméricains qui dont le Bicentenaire n’a pas eu lieu en 2010. L’essentiel est de "rendre plus visibles la force, la richesse et l’actualité des liens entre la France et l’Amérique latine" a souligné Beton-Delègue pour qui "La France ne pouvait pas être absente de ces commémorations".

De son côté, Jesus Arnaldo Pérez a mis en avant que "200 ans après des événements qui ont marqué l’histoire du monde, l’Amérique Latine est fière du bilan de ces dernières années vécues en démocratie" et que les commémorations "nous ont permis de nous pencher sur le sens de notre indépendance".

Le lancement des célébrations à la Maison de l’Amérique Latine

Connaisseur de l’histoire et de l’évolution des sociétés latinoaméricaines a de son côté relevé la différence entre les célébrations du Centenaire, en 1910, et celles du Bicentenaire actuellement en cours. "Si celles-là étaient marqué par une sorte d"euphorie et d’enthousiasme, celles-ci le sont par "l’absence de commémorations fastueuses et la décision de mener une profonde réflexion sur ce qui a été fait et sur ce qui reste à faire"

En clôture des présentations Julissa Hengstenberg a détaillé le programme de la Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes qui se tiendra à Paris du 31 mai au 5 juin, tout en soulignant le fait que "pour la première fois, vingt pays de sont mis ensemble pour proposer un programme riche et multicolore".

Aussi bien cette programmation que l’ensemble des célébrations franco-latinoaméricaines sont "pilotées" par Cultures France, notamment à travers le site consacrée spécialement aux Bicentenaires.

- Voir aussi :


[1Directrice des Amériques et des Caraïbes au Quai d’Orsay

[2Président de la Maison de l’Amérique Latine et ancien ambassadeur au Brésil et au Mexique

[3Ambassadeur du Venezuela en France et actuel président pro tempore du GRULAC (Groupe des pays latinoaméricains et caribéens)

[4Attachée culturelle de l’ambassade du Guatemala


Commentaires...





Suivre la vie du site RSS en espagnol | Suivre la vie du site RSS en français
Crédits | CopyLeft | Plan du site | Contact

Creative Commons License
Contrat Creative Commons.
Thumbshots