Il s’en passe des choses entre la France et l’Amérique Latine !



Le Venezuela commémore son Bicentenaire sur fond de sommet de l’ALBA

Avec des grandes manifestations auxquelles participeront les chefs d’états venus participer au IX Sommet de l’Alba, le Venezuela veut faire de son Bicentenaire un moment "d’indépendance et de révolution".

19 avril 2010

Bien que l’indépendance n’ait été proclamée officiellement que le 5 juillet 1811, c’est le 19 avril 1810 que s’est produit l’évènement qui, pour les vénézuéliens, donna le coup d’envoi à leur processus d’émancipation de la métropole espagnole.

Ce jour-là le Capitaine Général Vicente Emparan, représentant du pouvoir espagnol, était demis de ses fonctions par le Cabildo de Caracas -assemblée de notables de la ville- qui s’empressa de constituer une "Junta Suprema", première expression du désir d’indépendance des caraqueños. Elle gouvernera jusqu’au 2 mars de l’année suivante, date à laquelle on procéda à installer le premier parlement. Quatre mois plus tard, le 5 juillet, l’indépendance était proclamée et commençait une longue guerre contre les troupes espagnoles qui ne s’achèverait qu’après la victoire de Simon Bolivar dans la célèbre bataille de Carabobo, le 24 juin 1821.

Un Bicentenaire pour "l’indépendance et et la revolution"

Hugo Chávez et Cristina Fernández ce lundi à Caracas. (Image : Telesur)

C’est donc avec ce mot d’ordre qu’auront lieu à partir de ce lundi les festivités auxquelles se joindront les chefs d’états des pays venus participer à la IX réunion de l’Alliance Bolivarienne des Peuples d’Amérique (ALBA). C’est notamment en présence de Raúl Castro, Daniel Ortega, Rafael Correa et Evo Morales ainsi que de Cristina Fernández et de Leonel Fernández [1], qu’Hugo Chavez a déclaré au Panteón Nacional, devant la tombe du Libertador :

Bolívar au Panthéon National vénézuelien

"s’il sont unis, tous les peuples d’Amérique
Latine pourront se libérer du joug que les empires lui ont imposé et deviendront la grande patrie rêvée par Bolivar".
Un peu plus tard, un grand défilé militaire se tenait sur le Paseo de los Próceres, avec la participation, aux côtés des forces armées vénézueliennes, de soldats venus de Biélorussie, Libye, Algérie, Argentine, Bolivie, Équateur, Cuba et Nicaragua. "Nous sommes ici tout ensemble, les civils et les militaires, pour garantir l’indépendance de notre patrie, nous ne serons plus jamais une colonie ni des Yankees ni de personne" a notamment déclaré le président vénézuelien.

Dans le vidéo ci-dessous, l’hommage rendu ce 19 avril par Hugo Chávez et ses homologues latinoaméricains aux "pères et mères de la Patrie".


[1L’Argentine et la République Dominicaine ne font pas partie de l’ALBA mais ont été invités spécialement aux commémorations


Commentaires...





Suivre la vie du site RSS en espagnol | Suivre la vie du site RSS en français
Crédits | CopyLeft | Plan du site | Contact

Creative Commons License
Contrat Creative Commons.
Thumbshots